Les montées aux refuges

Pour tous les pratiquants de l'activité Trail, débutants ou confirmés, une série de rendez-vous en direction des refuges gardés du Pays d'Allevard.
Rendez-vous tous les vendredis à 18h30, dans la vallée du Haut-Bréda.
Ces rendez-vous ont une vocation amicale et permettent de découvrir l'activité Trail (course en montagne) mais aussi les différents refuges gardés qui font la richesse de notre territoire et de tisser des liens entre participants.
Bienvenue aux randonneurs qui peuvent s'organiser pour un départ un peu avant les coureurs.
Pour chaque montée les 10 premiers coureurs obtiennent des points (10 au premier, 9 au second ...etc)
Le cumul des points obtenus sur les 5 meilleures courses de chaque coureur  servira à établir le classement général
Les deux trophées seront remis à la première femme et au premier homme qui devront le remettre en jeu l'année suivante.
La remise des trophées aura lieu juste après la dernière montée qui comptera pour le classement
Pour participer au challenge en mode sportif et au classement les coureurs devront inscrire leurs chrono au retour de la sortie. Ils devront aussi communiquer à l’organisation un certificat médical de non contre-indication à la pratique de la course en montagne.

Site utilisé pour le détails des parcours : Trace de Trail.fr
2017 : voici le programme que nous avons élaboré.

Rappel de 2016 : les responsables des refuges sont tout à fait libre de communiquer ou d'arranger  l'arrivée au refuge à "leur sauce", tout le monde sait à présent comment cela fonctionne, si il y a un autre événement au refuge le jour de la montée cela ne gène pas bien au contraire.
Pour tout renseignement complémentaire je reste le coordinateur des montées n'hésitez pas à m'appeler au 06 70 48 44 63 je suis toujours dispo.
A trés bientot,  bonne saison 2017 à vous tous. Gilbert

RELEVE DE TEMPS - RECORDS

  Le pluviomètre - le 30 juin

Le  pluviomètre  version pluvieuse
 
Pour cette soirée du vendredi 30 juin la météo annonçait un risque d’averses orageuses sur les Alpes du nord. Par ces conditions chacun sait que vers Fond de France on aura droit à la douche. C’est bien pour ça qu’une petite trentaine de coureurs étaient au RDV ce vendredi soir ces valeureux sportifs ayant pour principe de se référer au dicton suivant : « Qui écoute la météo reste au dodo». 
Ils eurent grandement raison !
Malgré les menaces de pluie sur le pluviomètre, les risque de brouillard  et de froid  le départ fut donné et la lutte fut rude et sans pitié.
Au bilan les précipitations ne furent conséquentes que vers l’arrivée et les premiers arrivés, trempés au sommet  ont abrégé leurs encouragements pour gagner quelques degrés en redescendant dans la forêt.
La séance photos au sommet n’a pas eu lieu et à 20h30 tout le monde était aux voitures, l’apéro de restructuration physiologique a été déporté à l’étage inférieur (préau de Pinsot) pour gagner encore quelque degrés.
Par ces conditions presque tout le monde a amélioré son chrono, deux temps de référence on été établis Benoit en 44’30 et Fred en 1h01 conclusion « pluviomètre pluvieux ,pluviomètre heureux »
 
Gilbert

  Chalet des Mées - Tigneux - le 7 juillet

Récit du BOUK – Chalet des Mées
 
Et voici ma première Montée 2017 aux Refuges du Haut-Bréda avec ce CHALET DES MEES suite DNS la semaine dernière à l’Arpette pour cause de météo de motivation et de Trail de l’Epine le lendemain !!!
Première épreuve : trouver le lieu de départ. Je téléphone à Gilbert mais ça reste pas bien clair, et au final coup de bol je suis suivi par un 4x4 avec un trailer au volant, du coup je le laisse passer et le suis… sur une piste improbable… Un lieu de départ introuvable façon Barkley en Haut-Breda !!!
 
Sur place bien que ce soit introuvable on est vachement nombreux ! Je retrouve Doug et son pote, deux féminines, Gilbert et Stéphane bien entendu, et voici un moment fort de la soirée, un briefing comme jamais on en entend !!! « y’a un chemin sur la droite… bah c’est pas là » « y’a un parc à moutons en cours de formation, bah faut y aller » « j’ai mis mon 4x4 mais faut prendre en face », « on a mis des cloches en haut donc les premiers vous encouragez les autres », etc !!! Enfin pas de souci j’aurai bien quelqu’un devant moi me concernant !
 
La montée démarre fort, très très fort, je suis dernier au bout de 40 mètres, et à 100 mètres voici le single SANS BOUCHONS comme à Buis les Baronnies ! Et ça démarre DRE !!! Je cale, bien entendu, et je suis déjà dernier ! Et ça y va avec Gilbert juste devant, prêt à me laisser passer, « JE SUIS MORT », ouais bah le sanglier tu sais que ça prend pas avec moi… Avant de comprendre qu’il a déjà fait la montée aujourd’hui !!! Je reste lucide et le colle prudemment… Sauf que je n’arrive pas/plus à suivre, et devant pas d’excités du premier kilomètre, personne ne lâche, entre le traileur bleu, la jolie traileuse rose, et l’américain sans bâtons !
Et que ça chambre, « je t’ai connu plus fort le bouk », mais il avait prévenu Gilbert, "PAS DE QUARTIERS", c’est du battle-saucisson à mort. Après ce premier kilomètre terrible en forêt (14’45 pourtant !), voici le pick-up du Gilbert, on file à droite puis dans une succession de lacet sur un chemin façon green de golf ( !!!) qui coupe la piste forestière. Et là sportivement c’est pas terrible pour le Bouk !!! Le Gilbert sanglier fait la jonction avec les deux de devant, et je suis relégué à pratiquement une minute, et plus de forêt mais le cagnard, bouuuuh Mais le saucisson c’est jusqu’en haut ! Fin de ce tronçon on rejoint la piste forestière qu’on a sur 500 mètres, l’occasion d’essayer de relancer…On rattaque un single en forêt, et finalement, petit à petit, c’est Gilbert qui perd du champ… Aucune gloire car ce grand champion a 1.000m de D+ en plus que moi dans les pattes !! Juste l’envie de me moquer de ses chaussettes roses, et la crainte quand même qu’il bluffe un peu et que c’est pas fini, sachant qu’on devrait mettre 1 heure. Et plus loin je remonte sur Philippe, ah non c’est pas Philippe il lui ressemble mais c’est Lionel, pas trop envie de prendre le relais quoique ça mettra un coureur entre Gilbert et moi, on joue la lanterne rouge quand même ! Soudain on arrive dans un alpage, ouille heureusement que je lève la tête je vois les deux bonhommes de devant prendre dré dans l’alpage ah ok on va faire pareil, mais surtout… On voit tout un groupe en fluo là-bas plein sud !!! Mais depuis combien de temps ils sont tous arrivés là-bas ! Il doit bien nous rester 10 bonnes minutes d’ascension. Et surtout j’ai deux coureurs aux fesses il faut pas lâcher, et le gosier bien sec. Ca se termine par un joli single (tronçon de l’Echappée Belle !!!), avant le mur final, ouf, ça va tenir et j’en termine en 58 minutes au fameux CHALET DES MEES !!!
 
On est 35 crétins plein soleil avec un sourire ébahi, heureux d’être là ! On file vers la rivière en contrebas remplir les gourdes, c’est un vrai nectar……
Tant qu’à faire, le retour se fait par un autre itinéraire, continuant comme ça un bout du parcours « roulant » de l'Echappée Belle, avec une douce pensée pour le Dude qui a traîné ses baskets ici en 2013, ainsi que notre Cyss en 2015 voire JUCB le champion 2016
 
Et pour conclure : le final c'est l'apéro avec des mets et autres boissons apportées par tous, on refait la course et on parle des projets en cours, sportifs… ou juste humains et associatifs

  Pierre du carre - le 14 juillet       Le Parcours

  Cul de la vieille - Les 7 laux - Le 21 juillet       Le Parcours

Montée aux 7 Laux version 2017 - Vendredi 21 juillet 
 
La météo nous promet des orages costauds pour ce vendredi, pourtant sur la place de Fond de France à 18h une vingtaine de coureurs marcheurs et spectateurs est au rdv. Pour l’instant, il ne fait que quelques gouttes. L’orage est plus actif vers Allevard. Presque tout le monde a pris la grêle sur la route en guise de mise en condition.
Vu les conditions, nous décidons logiquement de raccourcir la montée au chalet du Gleyzin pour une grimpée d’environ 500m.
Dès 18h15 un groupe de randonneurs prends le départ ce sont des « footeux » de St Pierre qui ont décidé de s’entrainer avec nous en montagne.
18h30 le départ est donné pour un groupe de 12 coureurs.
18h40 la colonne est bien étirée. Le sous bois est de plus en plus sombre, bien sûr personne ne fait demi-tour, pourtant les coups de tonnerre nous encerclent et les quelques gouttes se sont transformées en douche.
Les premiers coureurs atteignent le but et redescendent dans la foulée croisant les plus lents sous le refuge c’est à ce moment que notre orage nous applaudit à sa façon avec un impact de foudre tout près sans doute sur un paratonnerre de la ligne située à 150 m ce jour là. A l’arrivée pas besoin de cloche il y avait déjà bien assez de bruit !
Nous nous sommes ensuite repliés sous le préau de Pinsot pour l’incontournable apéro frais et humide, mais ça fait parti du jeu.
Conclusion :
On se demande si nos « footeux » n’attirent pas l’orage quand on se souvient de la rincée mémorable qu’avaient essuyés Youcef et Mouss, il y a 3 ans lors de la montée à l’Oulle, j’espère qu’on les reverra avant 3 ans !
On peut faire nos montées par des conditions encore pires quand à l’arrivée on a du attendre Thierry qui a trouvé le coin sympa et n’a pu s’empêcher de rallonger la descente en flânant genre touriste
A tous ceux qui disaient que l’homme en forme de cet été (Benoit) est plus rapide que l’éclair. Hé bien non !! nous l’avons tous vérifié sur le terrain, il faut encore qu’il s’entraine !
Un vendredi soir employé de façon pas banale que nous ne sommes pas près d’oublier.
J’ai déjà les prévisions météo pour vendredi prochain : grand beau, alors venez nombreux !
Gilbert

  Crêt du poulet - le 28 juillet        Le Parcours

Le Crêt du Poulet par ‘Corne de chamois’
 
Du bon et voire même di très bon, ces montées aux refugex du Haut Bréda !!! Avec le Crpet du Poulet au menu du Chef Gilbert hier soire : 1000 D+ au départ de Pinsot à travers des sentiers de sangluers qui au final débouchent sur un plateau à vaches ou à 1700m est joliment niché ce refuge de 23 places exposé plein Est sur les plus beaux sommets de Belledonne. Petit coup Coca et Sirop au sommet puis redescente pour l’Apero, tout aussi convivial que la dernière fois à la Pierre du Carre. Mention spéciale à la tomme et aux crêpes qui étaient à Tomber ! Vivement Vendredi prochain pour le chalet de la Pincerie.

  Pincerie - le 4 août       Le Parcours

  Combe Madame - le 11 août      Le Parcours

  l'oûle - le 18 août      Le Parcours

  Table d'orientation de bramefarine - Le 1er septembre       Le Parcours

Fumé par un trailer de… 7 ans, ça c’est fait !
 
Dernière manche de l’été 2017 (avant la finale aux chalets du Léat le 26 novembre prochain), nous voici non pas dans le Haut-Bréda mais dans sa périphérie, à Saint-Pierre-d’Allevard ! Lieu de rdv à trouver… et on le trouve facilement, il y a du trailer fluo au bord de la route ! J’ouvre ma portière, qui est là, David Barranger !
La météo est moyenne…
J’ai pas pris les bâtons, m’attendant à une montée « light ». Tu parles, Gilbert indique 700m « dré », avec un sacré final. Oups !
Hélas malade il ne sera pas de la manche.
Les habitués sont là, Norbert top10 de l’UT4M qui n’a pas trop le melon, Davidou le minou redoutable, Fred et Gilbert de retour de leur Mont-Blanc… Manquent la corne parti chez les rosbifs, campdedroles finisher EB parti chez les macaronis, Doug parti… je ne sais où, première manche où je ne le vois pas !
Surprise pour cette manche, certaines compagnes sont là… ainsi que leur tribu !
Briefing à l’intérieur du parc par Gilbert,  et c’est parti !!
 
Je pars aux basques de Fred, tandis que devant ça arsouille, avec un des enfants en P3 !! Deux autres enfants, Yann et Malo, 9 ans et 7 ans sont devant et font du fractionné, ça va exploser ça ! Moi je fais ma course avec Fred qu’il faut essayer de tenir le plus longtemps possible, et Alain dont j’envie les bâtons ! Et qui a tout autant que moi peur de se perdre lol
Derrière nous deux compagnes et une cadette, sachant que l’une des mères n’a de cesse de dire à Yann et Malo « allez, allez, on relance », et le petit de 7 ans qui alterne sprint, et… repos, assis !!! Hallucinant qu’un gros bouk ne parvienne pas à rejoindre « ça » !
Fred a mis le tempo, impossible à suivre, et putain que c’est pentu.
J’imprime le rythme, Alain colle mais ne dépasse pas.
Je dépasse enfin Malo, prochain objectif Yann, sachant que l’une des mères et sa fille sont collées aussi, wahou !!!
On arrive au village, 12 minutes d’effort, j’ai pas plus de force, je laisse passer Alain qui, ni une ni deux me met une mine, et rejoins Yann, ok ça c’est fait !
Maintenant je lutte pour mener devant la mère et sa cadette, le chemin se sépare en deux, bien entendu le binôme en profite pour me passer !
Plus haut, qui j’entends derrière, le petit Malo 7 ans, qui m’a remonté au train, et qui passe !!
OK. Donc là, je m’arrête pisser, au point où j’en suis !
C’est parti pour le final, le père de Malo est redescendu motiver son bout de chou, il y a des bruits en haut OUI on en termine de cette bavante (quelle grimpée ! Courte mais bien pentue) en 47 minutes !!
Un poil déçu en haut, je pensais qu’on allait à la fameuse antenne qu’on voit du Grésivaudan mais non, c’est une TO mais orientée vers le Bréda, dommache !
Descente avec Norbert, Fred Davidou el minou tout doux avant le traditionnel apéro… Ou comment bien démarrer le week-end !!! Merci les Vial (et la corne lol)
 
Dicton du Jour : ‘La course à pied c'est sain, Malo’

par ‘Bouk’

  Croix du Léat - Le 26 Novembre       Le Parcours